Biographe, un métier

Lyon, la Saône
crédit : ffmkr.org

J’habite Lyon et je me déplace dans toute la région Auvergne et Rhône Alpes. Le premier entretien est gratuit et sans engagement. Les départements du Rhône, de l’Isère, de la Drôme, de l’Ain, de l’Ardèche, de la Savoie et de la Haute Savoie n’ont plus de secret pour moi.

vue des Alpes
crédit : les-castels.com
vue de Grenoble
crédit : Sabine Klein/Fotolia

 

 

 

 

 

Et depuis le rapprochement des régions Auvergne et Rhône Alpes, je m’ouvre aux départements de la Loire, de la Haute Loire, de l’Allier, du Cantal, du Puy de Dôme.

vue du Puy en Velay
crédit : Comite Regional de Developpement Touristique d’Auvergne / Luc Olivie
vue d'un puy en Auvergne
crédit : Fotolia

Il m’est très facile de circuler dans les toutes les villes suivantes : St Etienne, Clermont Ferrand, Moulins, Aurillac, Le Puy en Velay, Privas, Valence, Grenoble, Chambéry, Annecy, Bourg en Bresse ; ainsi que tous les villages et villes avoisinants.

Qu’est ce qu’un biographe?

écrivain rassemblant les mots
crédit : thepassionatepen.org

Le métier de biographe consiste à mettre en mots des souvenirs, qu’il s’agisse d’une vie entière ou d’une période de la vie. C’est ainsi que je vous propose de mettre mes compétences d’écoute et d’écriture au service de la rédaction d’une œuvre unique : celle de votre vie. C’est l’amour de la rencontre et de la transmission qui m’a fait choisir ce métier. Recueillir le récit de votre vie et le mettre en forme dans un magnifique recueil pour le partager me rend pleinement épanouie.

L’écriture est ancestrale, elle n’est pas réservée à celui qui « sait » écrire : chacun possède en lui quelque chose à exprimer, à raconter, à transmettre. Pourtant, il peut être difficile de transcrire sur le papier des souvenirs qui ne sont pas toujours très détaillés : comment commencer, que raconter, dans quel ordre, etc.

C’est pourquoi il peut s’avérer utile de faire appel aux services d’un professionnel.

L’accompagnement dans un projet de biographie est personnalisé. Le biographe a certes une bonne plume mais surtout il sait vous écouter et retranscrire fidèlement vos propos. Il sait aussi vous questionner avec bienveillance et vous libérer afin de concentrer votre pensée sur vos souvenirs. Par ses interrogations, il vous oriente dans les méandres de la mémoire et vous aide à vous souvenir de vos anecdotes qui sauront rendre votre récit unique et original. Il vous emporte là où parfois vous oubliez d’aller, pensant que c’est sans intérêt. Ce sont pourtant typiquement ce type de petites histoires sans importance que notre mémoire a gardées malgré nous qui feront de votre histoire de vie un récit singulier et incomparable.

Comment se déroule notre collaboration?

Porte plume et crayon main dans la main
crédit: immaginidivenezia.centerblog.net/rub-illustrations-de-patience-brewster

Une première rencontre est organisée afin de se connaitre et établir un climat de confiance, indispensable à la bonne marche de l’aventure biographie. Cette première rencontre est gratuite et sans engagement ; il n’y a pas non plus de contrainte horaire, car c’est un moment important qui n’est pas à négliger.

Vous pourrez alors poser toutes les questions que vous souhaitez, et nous prendrons le temps de faire connaissance.

 

 

Ensuite, si nous sommes d’accord pour continuer, nous planifions quelques séances de travail. Ces séances s’organisent en deux temps :

Une heure d’écoute et dialogue avec vous où je note votre récit, vous ravive la mémoire et vous questionne pour rappeler vos anecdotes. Les entretiens sont enregistrés, comme une sécurité, au cas où certains éléments sont mal transcrits et pour vérifier avec vous sa conformité avec vos paroles. Je vous écoute avec attention, intuition et bienveillance afin de reproduire le plus fidèlement possible votre parole et faire de votre histoire un ouvrage apprécié de vos familles et vos amis.

Puis, un temps d’écriture, moi seule, qui varie entre une et trois heures.

C’est vous qui choisissez la fréquence des entretiens selon votre disponibilité, votre budget, et votre motivation à avancer dans votre travail de biographie. Cependant, je conseille un rythme régulier qui soit d’au moins une séance par mois car trop d’écart entre les séances engendre une rupture du dialogue et du fil de l’histoire qui peut être dommageable à la cohérence du  récit. De plus, se remettre dans le fil de l’histoire après plusieurs semaines peut être très difficile.

jolie calligraphie
Crédit Julie Wildman. thepassionatepen.org